Nouveau protocole sanitaire du lundi 11 janvier

Les règles sanitaires sont toujours en vigueur.

En raison de l’émergence de variants et à la demande des autorités sanitaires, un cadre sanitaire sera mis en place dès la rentrée selon des niveaux de contamination.

Par conséquent, nous sommes en niveau 3. Ce qui change pour cette rentrée:

- Les nouvelles règles d'isolement (voir le tableau)

-Lorsqu’un enseignant est absent et dans l’attente de son remplacement, le non brassage entre les classes doit être respecté. Les élèves ne peuvent donc être répartis dans les autres classes.

- Compte tenu de la situation épidémique, les moments de convivialité doivent être prohibés.

- Les réunions avec les parents d’élèves, même organisées selon un système de prise de rendez-vous,conduisent à un brassage important de personnes . Elles sont donc vivement déconseillées.
Afin de maintenir le lien, indispensable, avec les familles, des rendez-vous individuels seront proposés aux responsables légaux, de préférence à distance.

- La survenue d’un cas confirmé parmi les élèves entraîne l’éviction du cas confirmé.

-Les élèves identifiés comme cas contact suite à l’apparition d’un cas confirmé dans une classe peuvent poursuivre la journée ou la demi-journée de classe dans l’attente que leurs responsables légaux puissent venir les chercher aux heures habituelles de fin des cours ;

- Les élèves cas contact de moins de 12 ans se verront remettre gratuitement 3 autotests en pharmacie et n’auront plus à réaliser obligatoirement un test antigénique ou un test PCR ;

-   Les responsables légaux des élèves devront produire lors du retour en classe des enfants cas contact une attestation sur l’honneur unique de réalisation du premier autotest, du résultat négatif de ce dernier ainsi que de leur engagement à réaliser les autotests à J+2 et à J+4 et à ne pas envoyer leur enfant à l’école si le résultat de l’un de ces autotests est positif.

- Au sein des écoles maternelles et élémentaires, et dès lors que seuls sont admis des élèves justifiant d’un test ou d’un autotest négatif tous les deux jours, il n’y a plus lieu de fermer automatiquement la classe si trois cas positifs sont identifiés. Toutefois, en fonction de la situation, en présence par exemple d’un très grand nombre de cas, et d’une analyse partagée entre les différents acteurs prenant part à la gestion de la situation (éducation nationale, ARS, préfecture), des mesures de gestion supplémentaires dont, par exemple, la décision de suspension de l’accueil de tous les élèves d’une classe, d’une école ou d’un établissement scolaire ou la mise en place d’une opération de dépistage ciblée, peuvent être décidées.

Fichier
Fichier
Fichier
Fichier
Publié le 13/01/2022
Modifié le 13/01/2022